Lectio Divina

La puissance de la Parole de Dieu

Venez vous initier à la Lectio Divina
en relisant  l'Evangile de Dimanche
à la lumière des quatre étapes traditionnelles des moines :
Lectio - Meditatio - Oratio - Contemplatio.
avec  l'équipe de l'Eglise St-Louis de Miramas, Diocèse Aix-en-Provence

 

Notre  Parole de Dieu

Évangile de Jésus Christ selon st Matthieu ch 28 versets 16 à 20 : 

Fin de l'Evangile selon saint Matthieu, dernières paroles de Jésus

 

" Les onze disciples s’en allèrent en Galilée, à la montagne où Jésus leur avait ordonné de se rendre. Quand ils le virent, ils se prosternèrent, mais certains eurent des doutes.
Jésus s’approcha d’eux et leur adressa ces paroles : « Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre. Allez donc ! De toutes les nations faites des disciples, baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit ; et apprenez-leur à garder tous les commandements que je vous ai donnés. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. »

Notre cheminement

   Notre réunion commence par un chant de louange et quelques prières spontanées de louange et remerciements à Dieu. 
Puis la Lectio Divina commence par un chant et une prière à l'Esprit Saint, et continue avec les quatre étapes définies par les moines :
 
1  LECTIO : Que dit le texte en soi ?
Après quelques mots pour présenter l'auteur, puis pour situer le passage, le texte est lu un verset chacun; ensuite, quelques questions ont été posées, par exemple :
Pourquoi en Gallée ? ...
Pourquoi sur la montagne ? ...
Pourquoi eurent des doutes ? ...
Pourquoi est-ce le texte de La Sainte Trinité ? ...
.....
2  MEDITATIO Qu'est-ce que ce texte me dit à moi ?
 Chacun  médite sur une phrase du texte et s'exprime à tour de rôle, par exemple : 
Ils allèrent sur la montagne pour retrouver Jésus : et nous ?
"Certains eurent des doutes" : est-ce encore vrai aujourd'hui ?
"Je suis avec vous tous les jours" : est-ce encore vrai ?
...
3  ORATIO : Qu'est-ce que moi je dis à Dieu ? 
Chacun à tour de rôle s’adresse à Dieu à partir d’une phrase du texte, pour demander, ou remercier, ou intercéder, par exemple : 
« Jésus , ai
de-moi à ...
......
4  CONTEMPLATIO : Le mot de la fin sera un mot de la Parole de Dieu, qu’on gardera dans son coeur pour qu'il produise son fruit :
-  Je garderai la phrase de Jésus : « Je suis avec vous tous les jours » ...
   Notre réunion se termine par une chaine fraternelle en disant la prière donnée par Jésus et une invocation à Marie.

Nos réunions

La réunion de Lectio Divina a lieu dans une salle du presbytère juste à gauche de l'église, chaque lundi à 17h30, et vous êtes invité par ...

Père Xavier

Gerard

Jacqueline

Théo

Jean-Marie

Claude C.

Mickaël

Andrée

Marie-Annick

Danielle

Régine

Maria

Marie

Yolande

Marie-Thérèse

Marie-Rose

Suzanne

Annette

Claude L.

Giselle

Pierre

Marie-Chantal

Notre histoire

Le premier à utiliser l’expression «Lectio Divina» a été le grand théologien Origène, IIIe siècle, né à Alexandrie, qui affirmait que pour lire la Bible de manière profitable il était nécessaire de le faire avec attention, constance et prière.

La « Lectio Divina » est ensuite devenue, avec Saint Benoît, un élément essentiel de la vie religieuse.

Des témoignages

   Question de Mgr Dufour : "Avez-vous rencontré le Christ ?" :

        "Mon fils était à l'hôpital avec des perfusions et des fils partout. J'étais désespérée et j'ai beaucoup prié. A un moment j'ai ressenti en moi une grande paix et une grande confiance, sans comprendre pourquoi. A partir de ce jour mon fils a commencé à se rétablir et à guérir. C'est là que j'ai rencontré le Christ."

    "Moi, c'est quand je prends la Communion, je ressens une grande paix, je suis comme  imprégnée de la tête aux pieds..."

    "Je n'avais pas communié depuis des années. Le jour des obsèques de ma soeur, j'ai ressenti très fortement le besoin de communier et j'ai ressenti alors une grande paix. Depuis ce moment je suis engagée dans l'Eglise"

          "J'étais Musulmane, et je suis entrée dans une église pour voir les chrétiens, et ça m'a laissée indifférente. Un peu plus tard j'ai subi une agression, j'ai décidé d'aller tuer mon agresseur, j'ai pris un couteau que j'ai mis dans mon sac et je suis partie. En chemin j'ai été recouverte d'une grande paix, et j'ai senti que c'était le Dieu des chrétiens : j'ai demandé à être baptisée et je suis engagée à fond dans l'Eglise"

         "J'avais choisi de garder la phrase : "Ecoutez-le", du texte de la Transfiguration. Cette semaine, j'ai eu une dispute avec mon mari. Un moment après, j'ai entendu dans ma tête cette phrase que j'avais choisie. J'ai pensé à Jésus. Et je suis allée me réconcilier. Je remercie Dieu."

Notre contact

Gerard Roman  Tel : 06 81 65 89 30

La mise en place des quatre « degrés » de la « Lectio Divina » date du XIIe siècle. Vers l’an 1150, Guido, un moine chartreux écrivit un ouvrage intitulé « l’échelle des moines », dans lequel il exposait la théorie des quatre degrés : la Lecture, la Méditation, la Prière et la Contemplation.

Il s’agit, expliquait-il, de « l’échelle avec laquelle les moines montent de la terre au ciel ».

Jean-Paul II : « Il n’y a pas de doute que le primat de la sainteté et de la prière n’est concevable qu’à partir d’une écoute renouvelée de la Parole de Dieu... Il est nécessaire, en particulier, que l’écoute de la Parole devienne une rencontre vitale, selon l’antique et toujours actuelle tradition de la « Lectio Divina » permettant de puiser dans le texte biblique la parole vivante qui interpelle, qui oriente, qui façonne l’existence »

.

Benoit XVI : « La Lectio Divina consiste à s'attarder longuement sur un texte biblique, afin qu'il nourrisse la méditation, la prière, et la contemplation, et parvienne à irriguer, comme la sève, la vie concrète. Cette pratique de la Lectio Divina, si elle est promue efficacement, apportera à l’Eglise, j’en suis convaincu, un nouveau printemps spirituel »

Père Christophe de Dreuille : "La Lectio Divina est cet accueil priant de la Parole de Dieu qui nous permet de vivre une rencontre : celle du Christ ressuscité, vivant, et de nourrir notre communion avec le Christ lui-même. Elle nous fait expérimenter la puissance et la fécondité de la Parole de Dieu."

Frère Enzo Bianchi, Bénédictin, Prieur du monastère de Bose, Italie : "Après des siècles de désaffection, nous assistons depuis quelques décennies à une redécouverte de la Bible de la part des croyants Catholiques.  Je suis convaincu que de tous les fruits portés par le concile de Vatican II le plus évident fut précisément cette restitution de la Parole de Dieu au Peuple de Dieu."

Nos lecteurs

Votre message

@2023 by NWS. Proudly created with wix.com

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black LinkedIn Icon
  • Black YouTube Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now